Leurs avis


Mes impressions?  Quand je me sens un peu dépassée par les évènements, je me recentre en pensée dans les gestes à poser pour travailler le fer (tant qu’il est chaud!) et je me sens apaisée et plus concentrée sur ce que j’ai à faire.  J’ai vraiment découvert un plaisir sensuel à tenir le marteau, ressentir son choc sur l’enclume et la puissance du travail.  Durant mes vacances en Bourgogne, j’ai été à l’affut des nombreux ouvrages en fer forgé dans les campagnes et les abbayes (notamment celle de Fontenay qui a innové au 12e siècle une forge ingénieuse en utilisant la force de l’eau).  J’espère que tes autres stages se sont bien passé et que tu pourras vite faire de nouvelles propositions.  Encore merci pour tout et que tout se passe bien pour toi.

F B  – stage de forge

(…) je garde bien en mémoire ce stage merveilleux et je suis toujours aussi attirée par la forge. Bonjour à tous ceux et celles que j’ai rencontrés l’année passée et peut-être à l’année prochaine  C L (France) – stage de forge

Merci pour ce moment exceptionnel qui a permis un travail concentré sur la matière dans un cadre agréable.

Mais aussi pour un moment de rencontre avec des personnes de divers horizons qui favorisent les échanges enrichissants.

B H – stage de forge

Je voudrais partager avec vous le plaisir que j’ai eu récemment à apprendre le travail de la forge, en souplesse et en finesse, avec Michel Mouton.

J’ai voulu approcher cette technique car elle se marie très bien au travail de la terre en poterie et céramique. Stage formidable, ne fût-ce que parce que le matériel était hors pair. Je ne peux comparer le travail de Michel avec d’autres forgerons bien sûr. Mais je peux glisser mon petit mot d’appréciation de pédagogue après quantités de stages en poterie ou peinture: Michel fait partie des professeurs qui transmettent réellement leur savoir, tout en respectant l’approche particulière du stagiaire. J’ai tant perdu mon temps avec des profs dont l’objectif consistait à nous montrer comme ils étaient grands et beaux et remarquables! Outre sa grande connaissance du métier et des techniques annexes, Michel a pigé à toute vitesse les idiosyncrasies de chaque stagiaire (en tout cas, selon l’oeil d’une pédagogue avec quelques heures de vol comme moi, quatre jours de stage c’est très court pour arriver à cela) et nous a guidés en souplesse vers notre propre travail. Résultat des courses, j’ai déjà réalisé en quatre jours un travail tout à fait honorable, sans compter que mon fils de douze ans est même arrivé à réaliser un superbe poignard (fils de pacifiste oblige!). Voici voilà, imaginez ce que cela donnera après un an de cours!

T L  – stage de forge

Et merci à toi Michel pour ton approche didactique réfléchie et attentive.

J’espère à bientôt

JJ D (Calais, France) – stage de forge

C’est en débutant que j’ai participé à un stage de forge avec Michel Mouton à la Roseraie. J’y ai trouvé ce que j’attendais mais bien plus encore, l’ambiance chaleureuse n’était pas due qu’au charbon rougeoyant mais bien à la dynamique d’apprentissage proposée par Michel. Échanges, discussions entre stagiaires et disponibilité du maître forgeron permettent d’explorer ses envies de transformation du fer et de créer en toute liberté après en avoir compris les grandes lignes. Ce sont les éléments majeurs qui ont contribué à faire de ce stage une expérience très agréable que je recommanderai à toute personne souhaitant découvrir la forge ou s’y perfectionner. Les outils sont de très bonne qualité et présents en grand nombre, toutes les conditions sont réunies pour travailler en toute sécurité et avec un maximum de confort. C’est au rythme des marteaux et des sourires échangés entre des visages charbonnés que passe trop vite une semaine dont on sort déboussolé et heureux.

Dès que je peux, je remet le fer sur le feu!

G W (Strasbourg, France) – stage de forge

Il est 9h30′ du matin, il fait 3°, il neige… Dans quoi me suis-je encore embarquée ?

On allume les feux, on essaye du moins: ce matin tout est humide et froid, on a du mal à démarrer.

Mais, petit à petit la magie s’opère : le lieu prend vie, se réchauffe, même si le vent voudrait en décider autrement.

Mon regard se pose sur la flamme, mon oreille prend le timbre de l’enclume, mon bras se met en mouvement.

Je découvre le métal dur, noir et tranchant.

Le voilà qui s’adoucit dans le feu, rougit, jaunit, blanchit.

Il se meut au rythme du marteau, il s’allonge, s’élargit, se plie, s’enroule, il devient léger.

Pas de chance, le voilà qui étincelle ! Oui, il me faut l’apprendre, le découvrir.

Apprivoiser le feu et le métal pour que, dans une danse à 3, quelque chose naisse de mes mains.

Apprivoiser le geste, sentir la force, risquer le mouvement.  Me laisser porter par le rythme, le mien et celui des autres.

Une rencontre avec soi-même, disais-tu Michel en commençant.  Une rencontre dans le respect et l’écoute.

Nourrir le feu, doser l’air, faire voyager la matière, entrer dans une symphonie avec le métal, mon voisin, le monde…

Merci pour ces quelques jours…

Y V –  stage de forge

Moi je trouve ça le top du top de faire de la forge

Surtout qu’on se forge des armes (pour décorer!!!) et puis c’est assez chouette de jouer avec les quatres éléments mais il faudrait trouver un système qui protège la figure ( un haume de chevalier en cuir) car j’ai toujours la trace d’une braise sur mon nez!!!

A D – 12 ans   – stage de forge

En te remerciant encore pour cette semaine de plaisirs et de découvertes!

C F – stage de forge

J’en profite pour te dire que j’ai été heureux de pouvoir forger en ta compagnie et de voir que tu as toujours cette envie de partager ton savoir.

S C – stage de forge

J’ai un super souvenir du stage d’assemblage de métaux, c’était vraiment très gai ! très plaisir…

Y V – stage assemblage Bruxelles

Les impressions de JUSTIN

J’ai trouvé ce stage vraiment chouette et je crois que c’est grâce à trois choses.

La première c’est que ça fait longtemps que j’ai envie de m’essayer à la forge.

La deuxième c’est parce que je m’entendais bien avec Axel le garçon qui faisait le stage avec moi.

Et la troisième c’est Michel : il est toujours prèt à t’aider, toujours prèt à rigoler et toujours de bonne humeur et cette bonne humeur il est capable de te la transmettre.

Finalement  je crois, que ma seule déception de ce stage a été le temps pourri que l’on a eu, mais on ne sait rien y faire !

Justin C – 15 ans – stage de forge

Les impressions du PAPA de Justin

Pour n’avoir passé qu’un seul jour à partager la passion de l’animateur forgeron, j’ai pu apprécier plusieurs choses.

Tout d’abord, le sens pédagogique dont il fait preuve. Michel a le souci permanent de se mettre au niveau de ses stagiaires, qu’ils soient jeunes ou moins jeunes, qu’ils aient quelques connaissances ou qu’ils n’en aient pas.

Ensuite, il maîtrise parfaitement ce qu’il enseigne et s’intéresse aux éléments que l’un ou l’autre peut apporter. C’est une forme de partage du savoir qui met en valeur le formateur et le formé.

Par ailleurs, outre l’apprentissage systématique de quelques notions indispensables, le stage se solde par la création « artistique » d’un objet décidé par le stagiaire. Garder trace d’un apprentissage est maintenir celui-ci en éveil.

J’attache aussi beaucoup d’importance au fait que Michel est très exigeant sur la sécurité. Le travail de la forge reste une discipline qui contient beaucoup de dangers surtout dans le cadre d’un apprentissage et les consignes de sécurité ont parfaitement bien été posées dès le départ et rappelées par la suite à plusieurs reprises.

Enfin, le matériel mis à la disposition des stagiaires est très performant et met ceux-ci en situation réelle de la pratique de la forge.

Pour terminer, un stage tel que celui-là est un moment de « vivre ensemble » où l’aspect relationnel est mis à l’avant plan.

X C – stage de forge

… Je n’ai pas d’objectifs particuliers à atteindre pendant ce stage si ce n’est le plaisir de passer 4 jours à forger avec toi et écouter tes conseils. J’ai encore tellement de choses à apprendre et à pratiquer que je ne m’inquiète pas sur le contenu ou le niveau ni sur l’ambiance que tu sauras créer avec les participants.

F P (France)  – Stage de forge

… Je te remercie pour la bonne organisation du stage de bronze de la semaine passée. Ce fut un vrai break dans l’été.  Lorsque convivialité, progrès et bonne ambiance sont réunis, la perfection est atteinte. En plus nous avions le temps avec nous !

JP VdB – stage de bronze

… Mon enthousiasme pour l’activité de la forge reste entière. L’enclume, je l’ai, mes enfants me l’ont offerte, elle pèse 200kg! Elle attend le choc du marteau pour émettre un son agréable.

A bientôt, avec mes plus cordiales salutations d’homme et de forgeron « amateur ».

T V H – stage de forge

… il faut battre le fer pendant qu’il est chaud:dés lundi les fers forgés étaient scellés.

voici les photos « in situ ».

on se souviendra de ces quelques jours…

PM  (France)  – stage de forge

… Desideravo ringraziarti per i tuoi insegnamenti e per la tua pazienza, poichè mi è stato tutto molto utile.

A P – stage de forge, Italie

… Avant le stage de forge de l’asbl  » feu et fer « , j’avais déjà un petit matériel chez moi, chipotant grâce aux braises des fins de barbecue, m’inspirant de petites vidéos et surfant sur les sites internet abordant le sujet de la forge. Le stage de Michel a été une véritable aubaine, et j’ai malgré tout, appris plus de choses qu’on ne peut l’imaginer, même en n’ayant participé qu’ à 2 jours sur les 3 qu’offrait le stage. J’ai ainsi découvert que la forge n’était pas que tordre des bouts de métal avec un marteau et un peu de feu. J’ai découvert l’âme de la forge, l’entretien d’un feu, l’attention qu’il faut lui porter pour qu’il nous rende à son tour la pareille, apprendre à gérer ce meilleur ami, qui en une seconde d’inattention peut devenir notre pire ennemi. Les bases « académiques  » si l’on peut dire, qui s’interprètent plus comme des traditions, héritage de temps ancestraux ou tout était à découvrir, et encore aujourd’hui à redécouvrir et à transmettre, je ne rêve que de les garder gravées dans ma mémoire dans l’attente de mon prochain face à face avec le charbon, l’enclume et le marteau.

Même si l’on peut apprendre par soi-même, il ne faut pas négliger de solides bases techniques, indispensables, qui ne peuvent être fournies que par quelqu’un d’expérience. Ces heures passées le premier jour devant les braises ont allumé un petit foyer chez moi, qui m’a réchauffé de l’intérieur lors de mon retour le second jour au site de forge, au point que même le pavé chauffé d’une pierrade, qui auparavant me faisait suer, me paraissait dés lors insignifiant, et paradoxalement froid.

Michel et Bruno, par leur attention autant que par leur passion communicative nous ont offert un petit aperçu de ce qu’était que la vie d’un enfant d’Hefaistos, vivant au rythme du marteau levé haut, et riche de leur enseignements, je compte continuer d’  » apprendre à marcher, avant d’écrire de jolis poèmes; de dessiner chaque lettre avant de faire un magnifique texte  » comme Michel, dans ses élans poétiques, nous fait comprendre mieux que par des mots savants l’esprit à adopter lorsqu’on s’adonne à la ferronnerie, à savoir être patient et prendre son temps pour assimiler et appliquer chaque enseignement tiré de nos erreurs et de la connaissance phénoménale que Michel et Bruno nous font partager. Car il n’est pas nécessaire d’avoir une paire de bras de colosse pour pouvoir soulever un marteau, mais un esprit curieux et toujours gourmand d’apprendre, lui, est indispensable. L’expérience du temps passé à forger le fer, avec du matériel d’une qualité irréprochable et des conseils d’une valeur inestimable est une chose dont chacun, néophyte ou confirmé, pour son hobby ou dans une optique professionnelle, voir même par simple curiosité, saura tirer des enseignements et des souvenirs heureux.

Merci, Michel et Bruno, pour ces 2 jours que je compterai parmis les plus enrichissants de ma, pour l’instant encore courte, existence.

F M – 16 ans  – initiation à la forge  et le repoussage de cuivre

  et

… C’eut été avec un grand plaisir de venir à cette fête mais malheureusement P. est de garde. Nous tenions à te dire encore à quel point le stage a été une expérience enrichissante.

En espérant qu’une autre journée ou soirée sera organisée prochainement,

nous te souhaitons le meilleur!

P-D et M – stage de forge